Au fil des rounds – l’actualité de la boxe

Le blogue de Richard Cloutier : www.monsieurboxerichardcloutier.com

Richard Cloutier richard.cloutier@tc.tc
Publié le 9 janvier 2017

Adonis Stevenson pourrait affronter l’Américain Joe Smith jr.

©Photo : gracieuseté Robert Lévesque

Billet 131, semaine du 9 janvier 2017

Adonis Stevenson se dirige-t-il vers un duel contre Joe Smith Jr ? « S’il veut se battre, je suis prêt. Il s’agit d’un bon boxeur, il a battu Hopkins », a lancé Adonis Stevenson lors d’un entretien avec BoxingScene.com.

Joe Smith Jr (23-1-0), un col bleu natif de Long Island, a fait sa marque en quelque mois en passant d’abord le KO à Andrzej Fonfara au premier round, puis à Bernard Hopkins lors de son récent combat d’adieu. Via les réseaux sociaux il y a quelques jours, il a invité Adonis Stevenson à venir l’affronter le 29 avril au Nassau Veterans Memorial Coliseum de Long Island, lors du premier gala de boxe prévu à la suite de la réouverture de l’amphithéâtre prévu le 5 avril après sa rénovation. Selon Brett Yormark, le CEO de Brooklyn Sports & Entertainment, le gestionnaire de l’endroit, Joe Smith Jr pourrait assurer la tête d’affiche de ce gala.

« Je pourrais aller me battre à New York. Je n'ai aucun problème à aller à New York », a indiqué Stevenson. Le champion du monde WBC des mi-lourds n’a disputé qu’un seul combat en 2016, passant le KO en quatre rounds à l’Américain Thomas Williams jr en juillet à Québec, et il cherche activement des adversaires de premier plan. Après avoir échoué à se retrouver sur le même ring que Sergey Kovalev, tout laisse croire qu’il n’aura pas davantage l’occasion de faire face à Andre Ward.

Pour sa part, le promoteur de Stevenson, Yvon Michel, aimerait voir son protégé combattre trois fois au cours de l’année 2017. « Le premier combat est prévu à la fin du mois d'avril, puis Adonis pourrait ensuite peut-être combattre en juin puis en septembre, mais nous ne sommes pas trop sûrs ... Nous allons faire un combat à la fois », a-t-il dit à BoxingScene.com. S’il voit d’un bon œil un éventuel affrontement entre Adonis Stevenson et Joe Smith Jr, il rappelle qu’il est déjà prévu que le champion WBC soit confronté au gagnant du duel qui opposera Lucian Bute à Eleider Alvarez le 24 février à Québec.


Le crochet de gauche – l’actu en bref


La période des fêtes a été riche en rebondissements. D’abord, Jean Pascal (31-4-1) est devenu « agent libre » quelques jours avant Noël après que son promoteur InterBox et lui aient convenu de mettre un terme à leur entente, bien que deux combats figuraient encore au contrat. Jean Pascal a renoué avec l’action à la mi-décembre lors d’un événement présenté à Trois-Rivières, après onze mois d’inactivité faisant suite à sa défaite en début d’année aux mains du Russe Sergey Kovalev, qui était alors triple champion du monde. Dès sa séparation d’avec InterBox, Jean Pascal a souligné son intention de disputer de nouveaux combats significatifs. Il a notamment engagé la communication sur les médias sociaux avec Sullivan Barrera, avant de se tourner vers Sean Monaghan (28-0-0), un boxeur de Long Beach dans l’État de New York, actuel champion NABO et WBC Continental des Amériques chez les mi-lourds. « We have a fight! @SeanieMono accepted to fight », a éventuellement écrit Jean Pascal sur Twitter. Si beaucoup de détails sont à régler avant de revoir Jean Pascal de nouveau en action, il reste que celui-ci saura sans doute pimenter l’industrie locale au cours des prochains mois.

Puis, le 23 décembre au Casino du Lac Leamy, à Gatineau, le champion NABA chez les mi-lourds Artur Beterbiev (11-0-0), de Montréal, a littéralement détruit le champion WBO Latino Isidro Ranoni Prieto (26-2-3) en forçant l’arbitre à stopper l’affrontement à 2:44 du premier round. Son prochain combat devrait se dérouler aux États-Unis, en février, selon le promoteur Yvon Michel. Il devrait s’agir d’un combat éliminatoire pour le titre mondial IBF. Yvon Michel est convaincu de voir son protégé être impliqué dans un combat de championnat du monde en 2017.

À première vue, nos boxeurs locaux seront forts occupés en 2017. Déjà le 21 janvier lors du gala présenté par Rixa Promotions à la Tohu de Montréal, le champion IBF International Francis Lafrenière (13-5-2) fera face à Nestor Fernando Garcia (22-12-0). La demi-finale sera assurée par Roody Pierre-Paul (12-3-1), un gaucher résident de Terrebonne qui a été champion WBC Continental Americas chez les légers. Il affrontera le Mexicain Abraham Gomez (26-13-1), un ancien champion du monde intérimaire WBC Youth en 2012. Pour sa part, l’espoir Chann Thonson (1-0-0), de Brossard, se mesurera au Lavallois Whitney Baille (3-0-0). Quant au poids lourd Joël Thériault (1-0-0), il fera face à Jose Vazquez (4-3-0), du Mexique. De même, le Montréalais Golden Garcia (7-0-0) affrontera le Mexicain Maximino Toala (11-4-0), le Lavallois Dwayne Durel (5-0-0) sera opposé à Isidro Toala (11-4-1), et Jordan Balmir (2-0-0) de Drummondville affrontera Roody Rene (1-4-1) d’Ottawa. Finalement chez les moyens, Jean Michel Bolivar effectuera ses débuts professionnels face au Lavallois Daniel Petion (0-0-1). 

Concernant Francis Lafrenière, celui-ci devrait ensuite se battre le 24 février au Centre Vidéotron de Québec, en sous-carte du duel qui opposera l’ex-champion du monde IBF des super-moyens Lucian Bute (32-3-1) à Eleider Alvarez (21-0-0), qui défendra alors son titre WBC d’Argent et sa position d’aspirant obligatoire WBC des mi-lourds. Lors de ce gala, l’Olympien canadien des Jeux de Londres Custio Clayton (10-0-0), de Montréal, devrait combattre pour le titre vacant NABA des mi-moyens. Ce sera aussi le cas pour le poids lourd local Éric Martel-Bahoeli (11-6-1), le boxeur de Baie-Saint-Paul Sébastien Bouchard (14-1-0), et probablement pour le poids lourd de Montréal, Oscar Rivas (20-0-0).

Autre événement d’intérêt, le 28 janvier prochain au Centre Bell, le Montréalais Steven Butler (18-0-1) défendra son titre IBF nord-américain face au champion WBA nord-américain, l'Ontarien Brandon Cook (17-0-0) qui mettra également son titre en jeu. En sous-carte, le Montréalais Yves Ulysse Jr (11-0-0) fera face au Mexicain Jose Emilio Perea (24-7-0), un ancien champion WBC Fecarbox qui a défait David Théroux en octobre dernier. De même, le poids lourd trifluvien Simon Kean (7-0-0) affrontera l’Américain Avery Gibson (8-5-4). Mathieu Germain (8-0-0), David Théroux (11-2-0), Ayaz Hussein (11-1-0), Batyrzhan Jukembayev (7-0-0-), Ablaikhan Khussainov (4-0-0), et l’Ontarien Josh O'Reilly (7-0-0) seront aussi en action.

Le Groupe Yvon Michel (GYM) a conclu une entente de promotion avec l’Olympien français Christian M’Billi Assomo, qui fera sans doute ses débuts professionnels le 9 février au Cabaret du Casino de Montréal. Âgé de 21 ans, il est natif de Yaoundé au Cameroun et s’est installé en France à l’âge de sept ans. Militaire de profession, M’Billi-Assomo a été membre de l’armée de terre française. Sur le ring, il a notamment remporté des médailles d’or au Championnat d’Europe junior en 2013, au Championnat de l’Union européenne en 2014 et au tournoi de qualification olympique européen, en plus de maintenir une fiche invaincue (4-0) en World Series of Boxing (WSB). Aux Jeux olympiques de Rio, M’Billi-Assomo a enregistré deux gains avant de perdre contre l’éventuel médaillé d’or, le Cubain Arlen Lopez.

Concernant le gala du 9 février au Cabaret du Casino de Montréal, outre Christian M’Billi Assomo, les amateurs verront à l’œuvre Marie-Ève Dicaire (6-0-0), de même que le champion canadien Shakeel Phinn (11-1-0), Patrice Volny (4-0-0) et Bruno Bredicean (6-0-0).

Pour ne rien rater de l’actualité de la boxe au Québec et au Canada, suivez la couverture faite par Richard Cloutier via www.monsieurboxerichardcloutier.com - Journaliste chez TC Media depuis 2011, Richard Cloutier couvre l’actualité de la boxe depuis maintenant 15 ans. Il a signé plusieurs ouvrages portant sur le sujet et est le seul journaliste québécois reconnu par l’Association des chroniqueurs de boxe américains (BWAA).