Les corps des 6 Québécois rapatriés mardi

Publié le 24 janvier 2016

Le couple formé d’Yves Carrier et de Gladys Chamberland a péri avec leurs deux enfants, Maude et Charlelie. Louis Chabot et Suzanne Bernier, deux amis de la famille, y ont également laissé leurs vies.

©TC Media – Charles Lalande

Les corps des six travailleurs humanitaires de la région de Québec qui ont été tués dans l'attaque terroriste du 15 janvier dernier au Burkina Faso devraient être rapatriés mardi.

C'est ce qu'a indiqué Frédéric Carrier, qui a perdu son père et sa sœur dans l'attentat qui a fait au total 30 morts.

M. Carrier se dit soulagé puisqu'il craignait que les dépouilles soient retenues au Burkina Faso pendant une longue période, pour les besoins de l'enquête.

Les funérailles pourront maintenant être planifiées.

Yves Carrier, sa conjointe Gladys Chamberland, leur fils Charlelie et sa demi-sœur Maude, ont péri dans la tragédie, de même que leurs amis Suzanne Bernier et Louis Chabot, de Québec. Ils effectuaient une mission humanitaire à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

La Presse Canadienne

En manchette

L'album Ça Roule fête ses 45 ans!

MUSIQUE. En 1971, le musicien au célèbre violon d’acier, Dominique Tremblay lançait avec Philippe Gagnon, l’album Ça roule. L'album fête aujourd'hui ses 45 ans.

Line Legault, une auteure jeunesse à découvrir

LITTÉRATURE.Originaire de Mirabel, secteur Saint-Janvier, l'auteure de littérature jeunesse de Saint-Jérôme, Line Legault, vient tout juste de publier un premier roman pour les jeunes de 13 ans et plus intitulé Et si toi c’était moi ?

Les corps des 6 Québécois rapatriés mardi

Publié le 24 janvier 2016

Le couple formé d’Yves Carrier et de Gladys Chamberland a péri avec leurs deux enfants, Maude et Charlelie. Louis Chabot et Suzanne Bernier, deux amis de la famille, y ont également laissé leurs vies.

©TC Media – Charles Lalande


Les corps des six travailleurs humanitaires de la région de Québec qui ont été tués dans l'attaque terroriste du 15 janvier dernier au Burkina Faso devraient être rapatriés mardi.

C'est ce qu'a indiqué Frédéric Carrier, qui a perdu son père et sa sœur dans l'attentat qui a fait au total 30 morts.

M. Carrier se dit soulagé puisqu'il craignait que les dépouilles soient retenues au Burkina Faso pendant une longue période, pour les besoins de l'enquête.

Les funérailles pourront maintenant être planifiées.

Yves Carrier, sa conjointe Gladys Chamberland, leur fils Charlelie et sa demi-sœur Maude, ont péri dans la tragédie, de même que leurs amis Suzanne Bernier et Louis Chabot, de Québec. Ils effectuaient une mission humanitaire à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

La Presse Canadienne