Perquisitions en lien avec la drogue et des allégations de fraude


Publié le 23 mars 2017

Dans les perquistions pour la drogue, les policiers sont allés frapper à une résidence de la rue Saint-Hubert, à Pont-Viau.

©Photo TC Media - Vincent Graton

FAITS DIVERS. La Police de Laval a procédé à cinq perquisitions sur son territoire le 23 mars et une sixième dans une résidence de Prévost, dans les Laurentides.

Quatre de ces opérations policières étaient reliées au monde des stupéfiants et ont eu lieu à Pont-Viau et Duvernay. La section Moralité et Drogue a frappé aux adresses suivantes: 439, rue Jubinville, 265, rue Saint-Hubert, 87A, boulevard des Laurentides, 1535, boulevard d'Auteuil.

Dans la foulé de ces perquisitions, six personnes ont été arrêtées et quelque 22 000 pilules (métamphétamine) saisies. Au moment de mettre sous presse, les chefs d'accusation qui seront portés contre ces individus, quatre hommes et deux femmes, n'étaient pas encore connus.

Cette frappe policière est le résultat d'une enquête débutée au mois de janvier, à la suite d'information reçue du public, et visait le démantèlement d'un réseau de revente de drogue de synthèse.

Allégations de fraude

Parallèlement à ces perquisitions, la section des enquêtes criminelles, assistée du Bureau d'intégrité et d'éthique de Laval (BIEL), ciblait l'Entraide Pont-Viau et de Laval-des-Rapides, un organisme communautaire dédié aux enfants, familles et personnes issues de l'immigration. Des allégations de fraude ont mené à cette visite au 664, rue Saint-André, après quelques mois d'enquête.

Également, une résidence des Laurentides a été perquisitionnée par les agents lavallois toujours en lien avec ces allégations. Jusqu'ici, il n'y a eu aucune arrestation.

«Le matériel saisi sera analysé», a simplement rapporté Franco Di Genova, des Affaires publiques de la police de Laval.