Enlèvement du président de Cora: la SQ diffuse un portrait-robot

Publié le 21 mars 2017

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec demande l’aide de la population afin d’identifier un suspect en lien avec l’enlèvement survenu mercredi le 8 mars dernier, vers 22h sur le chemin Grand Saint-Charles à Mirabel.

©Photo Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec (SQ) a publié mardi le portrait−robot d’un homme qui pourrait avoir été impliqué dans l’enlèvement du président de la chaîne de restaurants Cora, Nicholas Tsouflidis, il y a près de deux semaines.

Il s’agit d’un homme âgé dans la fin de la vingtaine, ayant les cheveux et les yeux bruns.

Le fils benjamin de la fondatrice des restaurants, Cora Mussely Tsouflidou, a été enlevé dans la soirée du 8 mars à sa résidence de Mirabel, dans les Laurentides. Sa séquestration aura duré quelques heures avant qu’un passant le retrouve dans un fossé, dans l’ouest de Laval, tôt le lendemain matin.

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la SQ croit que l’enlèvement était motivé par une rançon, bien qu’aucun montant n’ait été versé.

Nicholas Tsouflidis n’a pas été gravement blessé bien qu’il ait subi un choc assez important.

Il a livré son récit des événements aux enquêteurs de la police à sa sortie de l’hôpital. Il a notamment raconté qu’on l’avait transporté dans le coffre d’une automobile de couleur bleue.

La SQ croit que deux suspects ont commis l’enlèvement. Il est possible qu’un portrait−robot d’un deuxième ravisseur soit publié bientôt.

La Presse canadienne