Sections

Un projet humanitaire qui peut sauver des vies


Publié le 15 juillet 2017

Kim Pépin Jubinville

©Gracieuseté

SAINT-JÉRÔME. La Fondation Muses Canada mettra sur pied en septembre prochain une formation de premiers secours ainsi qu'un programme de prévention adaptés aux enfants âgés entre 6 et 15 ans d'une école située à San Cristobal en République dominicaine, un milieu reculé et défavorisé de ce pays.

Julie Dallaire, fondatrice et présidente de la Fondation Muses Canada.
Gracieuseté

Kim Pépin Jubinville travaille depuis 7 ans à l'Hôpital de Saint-Jérôme. Associée et bénévole pour cette Fondation qui vient en aide aux familles dans le besoin ici et à l'international, elle nous raconte comment ce projet a vu le jour. «Récemment, en République dominicaine, où notre organisme est présentement actif, une fillette est décédée à la suite d’une électrocution qui aurait pu être évitée. J'ai propagé cette histoire sur ma page Facebook, et j'ai eu la chance de me faire approcher par un ami et collègue paramédical, Michel Ratté, formateur en premiers soins ayant sa propre compagnie.»  Et c'est avec enthousiasme que la présidente de la fondation, Julie Dallaire a donné son accord pour le projet. Ainsi, grâce à la Fondation et en collaboration avec 9EchoFormation, des connaissances permettant d'assimiler la conduite à tenir dans le cas d'un événement imprévu (accident, malaise...) pouvant mettre en danger la vie d'une personne seront enseignées aux enfants et adolescents de cette école, évitant ainsi un drame.

«Au moment où les enfants nous voient arriver, ils se rassemblent en moins de 5 minutes pour venir nous embrasser et nous aider. Toujours un moment de grande joie quand ils nous voient arriver avec nos grandes valises et boîtes!»

Kim Jubinville

En septembre

Michel Ratté, propriétaire de 9echoformation.
Gracieuseté

Techniquement, la formation sera donnée par une équipe formée de quatre personnes: un formateur de 9EchoFormation, Michel Ratté, qui enseignera la matière, Julie Dallaire et Kim Jubinville pour traduire en espagnol et effectuer les exercices. Kim nous explique que la formation a été construite sur mesure pour s'adapter aux conditions d'apprentissage difficiles des enfants de San Cristobal. «À cause de la grande pauvreté, les enfants partent à l'école avec le ventre vide le matin, leur niveau de concentration est à son plus bas. Aussi, la chaleur de la petite école n'aide pas.»   La formation durera près de deux heures. Elle sera interactive pour maintenir le niveau d'intérêt des enfants.  

Enfin, le transport sera effectué à l'aide d'un camion qui fera la plus grande partie de la route. Une fois dans le montage, l'équipe devra terminer à pied pour monter le matériel.  «Nous prévoyons donner la formation à un rythme de deux petits groupes par jour pendant 3 ou 4 jours. Nous voulons terminer avant le soleil de l'après-midi. La formation se répétera annuellement à la rentrée des classes en septembre en hommage à notre petite Dayeli», nous dit en terminant Kim Jubinville.


Notez que la Fondation Muses Canada est une fondation autofinancée qui ne reçoit aucune subvention du gouvernement. Pour info :
https://www.facebook.com/musescanada/