Sections

Plus de barrages routiers chez nous

Consommation d'alcool


Publié le 3 août 2017

Plus de barrages policiers vérifiaient l’état des conducteurs laurentiens en matière d’alcool au volant au cours de la dernière année que la moyenne du Québec.

©NICEPHOTO

Éduc'alcool démontre que dans les Laurentides, on se distingue quant à l'alcool au volant. Plus de barrages policiers ont été effectués chez nous qu'ailleurs dans la province.

Les habitudes de consommation d’alcool des Laurentiens se situent dans la moyenne québécoise.
Deposit photos

On note toutefois que les habitudes de consommation d’alcool des Laurentiens se situent dans la moyenne québécoise. C’est plutôt au chapitre de l’alcool au volant qu'on voit une grande différence. Comme il y a plus de barrages policiers dans la région afin de vérifier les facultés des conducteurs,  la région des Laurentides se situe en haut de la moyenne du Québec, au cours de la dernière année.

C'est très agréable de consommer de l'alcool avec modération, mais ça peut devenir très dangereux

Hubert Sacy

Ces faits ressortent de la section Laurentides de l'enquête sur les Québécois et l’alcool menée cette année par CROP, dans chacune des régions du Québec, pour le compte d’Éduc’alcool.

« Ce qui étonne, c’est que malgré le fait qu’ils soient plus nombreux qu’ailleurs à indiquer avoir vu un barrage policier durant la dernière année, les Laurentiens sont aussi moins nombreux en moyenne à considérer comme probable de se faire intercepter pour avoir bu et conduit, alors que c’est généralement l’inverse qui se produit  », soutient Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool .

Des chiffres

84% des Laurentiens disent avoir consommé au cours de la dernière année, à peine plus que la moyenne québécoise (83 %). C’est en moyenne 1,5 fois par semaine que les Laurentiens prennent un verre, à peine plus que la moyenne du Québec (1,4 fois).

Cependant, 8% disent avoir consommé de l’alcool 7 fois par semaine durant la dernière année, ce qui est plus que la limite recommandée qui est de 5 fois par semaine (5% pour le Québec).

« C'est très agréable de consommer de l'alcool avec modération, mais ça peut devenir très dangereux. Même quand on n'a pas l'intention de prendre le volant, ce n'est pas une bonne idée de trop boire. C'est aussi nuisible pour la santé », ajoute M. Sacy.

Enfin, 39 % des Laurentiens sont passés dans un barrage au cours de la même période (24% au Québec). Dans la région, 7 % de gens disent avoir conduit un véhicule après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite permise dans la dernière année (7% pour le Québec). Les Laurentiens seraient plus nombreux à juger trop sévère la limite actuelle d'alcool dans le sang pour conduire un véhicule automobile.