Sections

La MRC annonce un important projet d'optimisation de ses écocentres

Un investissement de plus de 5 M$


Publié le 25 septembre 2017

Stéphane Maher, président du conseil d’administration de Développement Durable de la Rivière-du-Nord et maire de la Ville de Saint-Jérôme, Germain Richer, maire de la Ville de Prévost, Jean Dumais, maire de la Ville Saint-Colomban et Bruno Laroche, préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord et maire de la Municipalité de Saint-Hippolyte.

©gracieuseté

ENVIRONNEMENT. La MRC de La Rivière-du-Nord a annoncé, le 20 septembre, la mise sur pied d'un projet d'envergure visant à optimiser quatre écocentres de son territoire en vue d'améliorer les services offerts à la population et de poursuivre la progression de sa performance globale de la gestion des matières résiduelles.

«En tant que président du conseil d'administration de Développement durable de la Rivière-du-Nord, je ne peux que me réjouir de l'implantation de ce projet qui découle d'une vision commune des quatre municipalités impliquées», a mentionné le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher entouré de ses collègues, le préfet de la MRC et maire de Saint-Hippolyte, Bruno Laroche, le maire de Saint-Colomban, Jean Dumais ainsi que le maire de Prévost, Germain Richer.

«Grâce à la revitalisation des installations et de l'ajout de nouveaux services dans les écocentres, une augmentation potentielle de 800 % des quantités de matières récupérées peut être envisagée», a ajouté M. Maher qui souligne que présentement ce sont 1000 tonnes par année qui sont récupérées, mais que le nouveau projet permettra d'en récolter plus de 9000.  

Le nouveau site de Saint-Jérôme offrira un service permanent ouvert à l'année 7 jours sur 7. «Ce nouvel horaire répond à une problématique, soit celui des dépôts sauvages lorsque le centre est fermé», a mentionné M. Maher.

La MRC; un exemple

Ce projet d’optimisation s’inscrit dans le Plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 de la MRC visant à réduire l’enfouissement et à contribuer à l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement du Québec. Après avoir noté une hausse importante des quantités recueillies due aux habitudes de fréquentation des résidents, et un espace de plus en plus restreint dans les écocentres, les villes de Saint-Jérôme, Prévost, Saint-Colomban et Saint-Hippolyte ont décidé d’aller de l’avant avec ce projet.

Celui-ci prévoit des mesures afin de faciliter l’accès aux écocentres sur le territoire, de développer un sentiment d’appartenance envers ceux-ci, d’harmoniser l’offre de service et finalement d’envisager l’acceptation des résidus de la construction, de la rénovation et de la démolition.

La MRC prévoit procéder par règlement d’emprunt afin de financer ce projet, dont les coûts sont estimés à 5 M$ pour l’ensemble des municipalités.

Afin de répondre aux besoins de chaque ville, le projet prévoit relocaliser l’écocentre central de Saint-Jérôme, ainsi que celui de Saint-Hippolyte pour agrandir leur capacité. L’écocentre de Saint-Colomban demeure, quant à lui, sur le site actuel, mais l’aménagement d’un nouveau bâtiment est prévu. À l’écocentre de Prévost, la construction d’un nouveau bâtiment sera effectuée sur un site nouvellement acquis et adjacent au terrain de l’écocentre actuel. Ces améliorations permettront d’offrir un meilleur service aux citoyens avec un environnement plus vaste et accueillant et plus sécuritaire pour ses employés. Le début des travaux est envisagé pour la fin de l’été 2018.