CPE: «Les familles vous demandent de reculer » - Pierre Karl Péladeau

Grand rassemblement du 7 février

Françoise Le Guen francoise.leguen@tc.tc
Publié le 7 février 2016

Grand rassemblement du 7 février pour la sauvegarde des CPE

©Photo gracieuseté

Sylvain Pagé et Pierre Karl Péladeau

©Photo gracieuseté

CPE. «Nous sommes mobilisés pour préserver la mission des CPE », a déclaré Pierre Karl Péladeau en marge du grand rassemblement montréalais pour la sauvegarde des CPE. Lors de cet événement, le chef de l’opposition officielle et Sylvain Pagé, le porte-parole du Parti québécois en matière de famille, ont demandé à Philippe Couillard de renoncer aux coupes dans le réseau des services de garde.

Pierre Karl Péladeau au grand rassemblement montréalais pour la sauvegarde des CPE

©Photo gracieuseté

:«Nous demandons au premier ministre de cesser le démantèlement des CPE. Ce réseau est une grande réussite québécoise dont nous devons être fiers. Les CPE assurent à nos enfants un meilleur départ ainsi que l’égalité des chances, et ils ont permis à des dizaines de milliers de femmes d’intégrer le marché du travail»,  a soutenu le député de Saint-Jérôme.

«Le ministre de la Famille, Sébastien Proulx, doit donner les moyens aux CPE de poursuivre leur mission éducative, de dépistage et de prévention. Il doit également rencontrer l’AQCPE rapidement», a exprimé de son côté Sylvain Pagé.

La ligne 434

Pierre Karl Péladeau rappelle que le gouvernement a imposé une augmentation des tarifs en service de garde, et que les parents en verront les effets dévastateurs dès cette année, lorsqu’ils rempliront leur déclaration de revenus.  Selon lui, la ligne 434 de la déclaration de revenus symbolise le bris d’une promesse libérale, alors que le premier ministre s’était engagé à limiter la hausse des tarifs à l’inflation. «Monsieur le Premier Ministre, les familles vous demandent de reculer et d’annuler les coupes de 120 millions imposées aux CPE parce que les centres de la petite enfance constituent une richesse pour le Québec», a-t-il insisté.

Des rassemblements pour la sauvegarde des CPE se sont tenus partout au Québec.