Sections

Nicolas St-Vincent courra pour l'autisme


Publié le 12 septembre 2017

Nicolas St-Vincent

©Gracieuseté

FINANCEMENT. C’est le 14 septembre, au Club de golf de Val-Morin, qu’aura lieu la 19e édition du Tournoi de golf organisé par la Fondation autisme Laurentides. 

Lors de cet événement, le Jérômien Nicolas St-Vincent, coprésident d’honneur du golf courra sur une distance de 68 km afin de sensibiliser la population sur le trouble du spectre de l’autisme (TSA). Père de deux filles âgées de 16 ans et 18 ans, la plus jeune a été diagnostiquée d'un trouble envahissant du développement dans le registre de l’autisme à l'âge de 2 ans et demi. «Nous avons depuis bénéficié des services du Florès et de ceux de la Société de l'autisme des Laurentides. Elle fréquente maintenant l’École Cap Jeunesse où deux professeurs supervisent sa classe composée de 8 élèves».  

«Mon épreuve s'apparente à celle vécue par les familles et enfants touchés par l’autisme; j'appréhende le doute, la douleur, la solitude, la confusion. Mais toujours, je resterai en mouvement comme ces enfants doivent continuer à lutter avec leur différence.»

Nicolas St-Vincent

Il confie que «lorsqu'on reçoit un diagnostic d'autisme pour notre enfant, notre monde bascule, la solitude nous envahit... La vie des autres continue alors que la nôtre menace de s'arrêter. Il faut alors puiser dans les forces secrètes qui sommeillent en chacun de nous et s'élever, se tourner vers l'action, vers l'espoir. De jour comme de nuit, il faut avancer, parfois accompagné, souvent seul».

Des besoins

«L’autisme est une épidémie silencieuse qui touchera 1 enfant sur 68 au Québec cette année. Pour souligner cette triste statistique, je vais courir 68 kilomètres d’un trait le 14 septembre dans le cadre du tournoi de golf de la Fondation de l’Autisme des Laurentides. Je partirai du Centropolis à Laval et me rendrai au Club de Golf Val-Morin pour y retrouver nos 152 golfeurs et donateurs vers 18 h», ajoute M. St-Vincent. L’objectif du tournoi est d’amasser des fonds qui seront remis à la Société de l’autisme S.A.R. Laurentides (SARL) afin de financer une partie des différents services de répit offerts durant la prochaine année. Les répits permettent aux parents et aux frères et sœurs de refaire le plein d’énergie.

La SARL offre, chaque année, 320 répits de fins de semaine, accueille plus de 115 enfants TSA dans ses différents camps de jour et offre des activités de loisirs adaptés à environ 60 jeunes les samedis pendant l’année scolaire. Notez que plus de 30 adultes TSA fréquentent chaque semaine les différents plateaux de travail et d’intégration sociale offerts pour la plupart en partenariat avec le CISSS des Laurentides. Annuellement, la somme de 515 000$ est requise seulement pour l’accompagnement des enfants, adolescents et adultes autistes dans les différents services de loisirs et de répits spécialisés. À cela s’ajoute l’accueil, l’écoute, les soirées, la matériathèque et bien d’autres services pour les 300 familles des Laurentides.

Qu’est-ce que l’autisme?

- Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) représente un ensemble de troubles neurodéveloppementaux qui peut causer des déficits significatifs sur les plans sociocommunicatif et comportemental;

- Sans considération sociale ou ethnique, les dernières études épidémiologiques rapportent un taux de prévalence de 1 cas par 68 pour l’ensemble des TSA. Il y a 5 garçons pour une fille dont 1 garçon sur 42 en sera atteint et une fille sur 189;

- Depuis 2002, l’augmentation des diagnostics du spectre de l’autisme est en hausse de 78 % et ne cesse d’augmenter,

 - La majorité des enfants ayant reçu un diagnostic de TSA ne présente aucune déficience intellectuelle (69 %). Pour les Laurentides, l’augmentation de la prévalence se situe à près de 25 %, notamment parce qu’on dépiste davantage ce trouble.