Sections

On jase avec un policier autour d'un café


Publié le 11 septembre 2017

L'agent José Caron en discussion avec des citoyens à Sainte-Sophie.

©(Photo: TC Media – France Poirier)

SAINTE-SOPHIE. Quoi de plus convivial que de prendre un café autour d'une table. C'est le concept que les policiers ont décidé d'adopter, il y a trois ans afin d'aller à la rencontre des citoyens.

Ainsi, l'agent José Caron de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de La Rivière-du-Nord rencontrait vendredi matin les citoyens au Tim Horton de Sainte-Sophie puis en après-midi ceux de Prévost afin de discuter avec eux. Ils organisent de dix à douze rencontres par année annoncées à l'avance afin que les gens puissent s'y rendre.

Le concept Café avec un policier a vu le jour aux États-Unis en 2011, dans la ville de Hawthorne en Californie sous l’appellation Coffee with a cop. Deux ans plus tard, l’activité s’est propagée à travers 175 villes américaines dans 36 états. Dans la région, plusieurs corps policiers ont adopté ce concept depuis trois ans.

Laisser la parole aux citoyens

Le but de ces rencontres est d'échanger, d'informer et d'écouter les citoyens. «Nous sommes là pour répondre à leurs questions, les informer sur différents points de la loi et on les réfère à différents services selon les besoins. Derrière l'uniforme, il y a un humain, nous ne sommes pas des robots. Lorsque nous avons choisi notre travail, c'est parce que nous avions le désir d'aider les autres», souligne l'agent Caron.

Des gens de tout âge viennent discuter avec les policiers. «Ce sont des rencontres conviviales que les gens apprécient. Les citoyens viennent nous poser des questions sur notre travail, tantôt s'informer concernant les lois et nos façons de travailler sur le terrain en tant que policier et aussi quelquefois nous donner de l'information qui peut mener à des enquêtes», ajoute l'agent.