2 M$ pour moderniser des arénas des Laurentides

Publié le 20 mars 2017

Denis Martin, maire de Deux-Montagnes, Jean Bouchard maire de Mirabel, Nicole Ruel, mairesse suppléante de la Ville de Blainville et Yves St-Denis député d’Argenteuil lors de l’annonce officielle des subventions aux arénas.

©(Photo: TC Media - Isabelle Houle)

INVESTISSEMENT. Le gouvernement du Québec a annoncé le 17 mars, l’octroi de près de 2 M$ à la région pour assurer la pérennité de trois arénas des Laurentides.

Cette somme, versée aux villes de Blainville, Deux-Montagnes et Mirabel, servira au remplacement des systèmes de réfrigération de leurs arénas respectifs. L’aide financière a été accordée dans le cadre du Programme de soutien pour le remplacement ou la modification des systèmes de réfrigération fonctionnant aux gaz R-12 ou R-22 : arénas et centres de curling. 

Le député d’Argenteuil et adjoint parlementaire de la ministre responsable du Travail, Yves St-Denis, a pris part à cette annonce, au nom du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx.

«Nous voulons inciter les petits comme les grands à faire de l’activité physique sur une base régulière pour en retirer les nombreux bienfaits. La modernisation des arénas de la région des Laurentides permettra à la population de continuer à pratiquer ses activités physiques préférées», soutient-il.

Montants alloués

Concrètement, l’aréna de Blainville a bénéficié de 700 000$  pour un projet de remplacement évalué à 1 489 772,60 $; l’aréna de Olympia à Deux-Montagnes a reçu 618 334,38 $ pour un projet de 1 236 668,75 $  et celui de Val-d’Espoir à Mirabel s’est vue octroyer 647 891,96 $ pour un projet évalué à 1 295 783,92 $.

«L’aréna Val-d’Espoir est le seul de nos trois arénas qui ne rencontre pas la loi canadienne qui a découlé des protocoles de Montréal et de Kyoto et qui vise à interdire les frigorigènes qui appauvrissent la couche d’ozone et nuisent à l’environnement d’ici 2020. De plus, cette mise aux normes est requise pour se conformer au règlement provincial qui régit des halocarbures et gaz à effet de serre», affirme le maire de Mirabel, Jean Bouchard.

Programme

Ainsi, ces projets comptent parmi les 80 qui ont fait l’objet d’une recommandation favorable à la suite du deuxième appel de projets lancé en juillet 2016. L’investissement ministériel total pour l’ensemble des projets est évalué à près de 57 millions de dollars. Un nouvel appel de projets sera lancé au printemps. 

Ce programme s’adresse aux organismes municipaux ou scolaires, ou organismes à but non lucratif pour des travaux à réaliser d’ici mars 2020. Il fait partie du Fonds pour le développement du sport et de l’activité physique et est financé par le produit de l’impôt sur le tabac, prélevé en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac. 

Deux volets

Le programme comporte deux volets, soit la modification ou le remplacement des systèmes de réfrigération fonctionnant aux gaz R-12 ou R-22 dans les arénas et centres de curling ainsi que les travaux jugés urgents liés à la mise aux normes et à la rénovation des installations admissibles au premier volet. Les normes du programme permettent d’obtenir une aide financière pouvant aller jusqu’à 50 % des coûts admissibles, dont un maximum de 700 000 $ dans le cadre du premier volet et de 300 000 $ dans le cadre du deuxième.